Activités citoyennes d'HandiPar

Il n’existe pratiquement pas de handicap mental qui exclue la personne du circuit de travail proposé par le chantier d’économie solidaire Handipar. Au croisement des dynamiques du recyclage des déchets, de la pédagogie citoyenne et du service à la collectivité, l’association valorise mêmes les tâches les plus simples par le fait qu’elles s’intègrent dans une filière complète de réalisation. Chaque production, notamment fabrications et jeux pédagogiques en bois, ont une visibilité et une utilité au sein de la collectivité. L'organisation du travail est née de l’observation de notre public.

L'ENCADREMENT

Trois éducateurs accompagnement des personnes, l'adaptation des technologies et la diffusion des fabricats.

Un outillage adéquat permet l'exécution de tâches créatives, variées et adaptées aux progrès dans les compétences.

Les participants ont le statut de volontaire. ils reçoivent une gratification horaire systématique quel que soit leur niveau de compétence. A leur pension d'handicapé, justifiée par un statut personnel, s'ajoute un apport personnel acquis par un travail reconnu. Pour peu qu'elle vienne de son plein gré et dispose d'un statut établi par l'AWIPH, toute personne est la bienvenue.

L'expérience montre que les participants proviennent de trois origines : un tiers reste attaché à des services d'hébergement et d'accueil, un tiers expérimente une mise en autonomie ou un apprentissage pré-professionnel, un tiers est orienté par des services d'accompagnement au départ du domicile personnel. Actuellement, une quarantaine de participants se relaient à raison de un à cinq jours par semaine, selon leur rythme propre.

VALORISATION DES RESSOURCES

Dans le cadre de la protection de l'environnement, le recyclage des matières développe une large gamme d'opérations finalisées dans le cadre de la collaboration avec le personnel de la Ressourcerie Namuroise (démantèlement, tri et mise en valeurs des matériaux).

Grâce au partenariat établi avec la Ressourcerie Namuroise : 30 personnes handicapées mentales (10 ETP) travaillent à temps partiel à la mise en valeur du tonnage, encadrées par 3 éducateurs. Ils trouvent, dans les activités de tri et de démantèlement, des activités socialement valorisantes.

Le profil de compétences de ces personnes ne leur donne, dans aucunes autres structures, accès à emploi. Néanmoins, une voie d’intégration et d’émancipation sociale leur est ouverte via les services qu’ils rendent à la collectivité.